L. Spohr op 36/Méhul/Lully/T.F.

  • Par lexen
  • Le 31/12/2020

 

,

Les variations de Louis Spohr op. 36 sur un thème de Méhul, Je suis encor dans mon printemps ( référence ci-dessus) n'ont qu'un rapport indirect avec le théâtre de foire.
 Pourtant, u
ne édition de 1821 du théâtre choisi de Lesage,
établit une équvalence entre l'air , Mon père je viens devant vous, (timbre du T.F.) et Je suis encore dans mon printemps  *File 1 page 1

    L' éditeur  justifie cete équivalence dans l'avertissement qui précède le supplément musical figurant à la fin du volume  de 1821 :

choix de pieces du theatre de foire .

Ce qui,  pour l'exemple concerné , renvoie en première occurence à l'Acte II, scène I d'Arlequin Roi de Serendib  :

" Le theâtre represente le plus bel appartement du Sérail /SCENE PREMIERE/ ARLEQUIN, avec son turban Royal, et un tonnelet.

UN CUISINIER , ARLEQUIN
AIR 019
Mon père, je viens devant vous ou Je suis encor dans mon printemps (d'une Folie ) .  "

https://www.litterature-comedie.com/pages/airs-a-la-suite/arlequin-roi-de-serendib/#page4

Une autre source fait de ce refrain populaire, de ce fredon,  la parodie d"un air d"opéra, extrait de Cadmus et Hermione, de  Lully :

Cadmusabcadmus.jpg (76.61 Ko)

Parodies d'Opéras page 31

______________________

 Par ailleurs,  pour ce qui  est des airs notés, on peut consulter la base de données théâtre et vaudevilles du site  Théaville.org :

http://www.theaville.org/kitesite/index.php?r=vaudevilles/afficher&ref=confiteor

 

__________________________