videos

JJ Mouret/cotillon-fêtes de Thalie

  • Par lexen
  • Le 05/09/2018

Provided to YouTube by NAXOS of America Le cotillon des fetes de thalie · Accademia Amsterdam

C'est sur une musique de Jean-Joseph Mouret : le cotillon des fêtes de Thalie, que le personnage de l'Opéra fait son entrée, scène V du prologue La querelle des théâtres.

ref:Cotillon de Thalie. Mouret et La Font, Les Fêtes de Thalie, 2e entrée, « La Veuve ».

Les occurrences à la Foire ou chez les Italiens de ce Timbre de vaudeville issu d’opéra, sont fréquentes. Répertoriées dans ce tableau :

https://www.nakala.fr/nakala/data/11280/988ddd3f page126 

Le Blanc_2015-03-16-Avatars-annexe_A_20150331​ 

 

Lully/Alceste/parodie

  • Par lexen
  • Le 02/09/2018

Remerciements pour cette vidéo de la compagnie Pêcheurs de perles, issue d'un Colloque-festival en 2014, et portant, pour une part, sur le théâtre de Foire.
Plus précisément, sous forme d'une pièce en un acte, il s'agit d'un montage de scènes, successivement, des Funérailles de la foire, et en interférence, de la Querelle des théâtres, et du Rappel de la foire à la vie.

L'intérêt réside surtout  de scènes  des Funérailles données en continuité, soit : la fin de la scène 9, les scènes 10 et 11, et le début de la dernière scène, 12.

Les couplets parodiés des scènes 9, 10 et 11, le sont sur la musique d'Alceste de Lully.
Il a paru utile, pour cette partie, de reprendre le texte de Lesage et d'Orneval en équivalence du livret, pour correspondre à la
vidéo. 
lien vers page-funérailles/extraits

lien pour le livret de Philippe Quinault

 

 

Lully/Armide-extrait

  • Par lexen
  • Le 02/09/2018


Cet  extrait d'Armide de Lully :
 
O ciel! o disgrâce cruelle  est celui du couplet suivant :
Poursuivons jusqu'au trépas 

L'ennemi qui nous offense
Qu'il n'échappe pas
À notre vengeance

(selon  IReMus en ligne,  le Blanc_2015-03-16Annexes du chapitre IV )

Armide,Quinault et  Lully, I, 4. LWV 71/30.    

repris dans La Querelle des Théâtres / Lesage et La Font   


 

 

LESDEUXCOMÉDIES,ensemble. 
Air 110 : Poursuivons jusqu’au  trépas. 
Détruisons tous les Forains  
Auteurs de notre indigence  
De nos propres mains  
Tuons cette engeance. 



 

 

 

et  dans l'édition du Théâtre choisi de Lesage, chez Genets, Paris,1821 : 

 sous l' AIR n° 075  Scène IX

 



 


 

 

Histoire littéraire/Lesage

  • Par lexen
  • Le 23/05/2018

Après la publication d'un recueil hellénistique en 1695 Les lettres galantes d'Aristénète, Alain René Lesage fait paraître en 1700, sous couvert d'anonymat ,  sa traduction de deux auteurs castillans : Francisco de Rojas pour Le traitre

lopedevegapuni et Lope de Vega pour DonFelix de Mendoce.

Ce volume comporte une préface qui se veut de portée plus générale. L'auteur oppose la sécheresse de l'intrigue du théâtre français au merveilleux de l"intrigue du théâtre espagnol.

Elle vise, selon l'auteur, les chofes dont il eft abfolument neceffaire que le Lecteur foit instruit .  Nécéssité d'instruction qui semble avoir tourné court. Le livre n'eût guère de succès. La représentation, sans doute espérée, d'au moins l'une des pièces  proposées ne se produisit pas .

C'est  seulement deux ans plus tard ( 1702) qu'une adaptation de Le Point d'honneur de F. de Rojas sera donnée à la Comédie Française, mais retirée après deux représentations.

 lire la suite : notice Lesage pages 2 et 3  

 

 

 

Hôtel de Bourgogne/Riccoboni-Lelio

  • Par lexen
  • Le 10/04/2018

Extraits repris d'un article :

Luigi Riccoboni dit Lelio In: Journal des savants. Juillet-septembre 1958. pp. 97-102.
Lelio-Luigi Riccoboni  et L'Hôtel de Bourgogne

         lien de page  Lelio/Hôtel de Bourgogne 

 

   

 

 

 

Lire la suite