Lully/Quand le péril ...

  • Par lexen
  • Le 11/01/2019

Ce timbre qui figure dans l'acte 1 d'Atys  est omniprésent dans les théâtres de foire  et  les vaudevilles .  L' édition du  théâtre choisi de Lesage,  paris 1821 chez  le lbraire Genets le reprend sous cette forme  : (en première occurence  dans Arlequin roi de Serendib air n° 002 .)

 https://www.litterature-comedie.com/pages/airs-a-la-suite/arlequin-roi-de-serendib/

TF/Air 002air-002.pdf (23.15 Ko)

Dans la présentation de l'annexe à son étude sur les parodies d'opéras  Judith Le Blanc fait état de l'air du Péril. De son commentaire, un extrait  significatif :

https://www.nakala.fr/nakala/data/11280/988ddd3 pages 10 et 11
« Dans toute comédie en vaudevilles ou opéra-comique, l’opéra est donc  présent,  ne  serait-ce  qu’à  travers  ces vaudevilles récurrents. L’air du Péril, l’un des seuls airs-vaudevilles qui ne soit issu ni d’un divertissement,   ni   d’un   prologue,   incarne paradoxalement le paradigme ou le symbole de   cette   interpénétration   constante   entre l’opéra  et  son  petit  cousin  de  la  Foire. »