Gillier Jean-Claude

Gillier Jean-Claude

Dans l'Encyclopédie de la Musique de A.Lavignac tome I , le musicologue De La Laurencie indique J-C.Gillier, ancien enfant de chœur de Notre-dame, comme attaché à l'orchestre de la Comédie française et ayant écrit pour ce théâtre la musique d' un grand nombre de pièces de Regnard et de Dancourt de 1694 à 1716.
Par ailleurs , de 1699 à 1735, il composa  une foule  de vaudevilles, d'airs et de ballets pour le théâtre de Foire ou Opéra comique.
Outre cela on a de lui :
Airs de la Comédie française ( 1704-1705 )
Airs pour la Comédie de la Foire Saint-Germain,
représentée sur le théâtre des comédiens italiens ( 1696 )
Amphion ( 1696 ), une tragédie mise en musique
Les Plaisirs de l'Amour et de Bacchus, idylle (1697 )
Divertissement de la petite pièce des Festes de Cours ( 1699 ) ,
et la même année, celui de l'Hyménée royal

 toorenvliet.jpg

            Jacob Toorenvliet Une réunion musicale

 Dans le supplément du Parnasse Français, son rédacteur, Titon du Tillet (1677-1762) mentionne Gillier qui " amusa agréablement la cour et la ville pendant 30 ans ",  surtout comme l'un des amis  du musicien Monteclair . Selon le point de vue hiérachique de du Tillet , Gillier  lui parait plus  auteur de divertissements que musicien en tant que tel, ainsi que le fût Monteclair.
Une autre raison, de nature différente, peut avoir conduit du Tillet à regrouper ces deux noms, dans la notice qu'il leur consacre, comme appartenant à une même famille d'instrumentistes, novatrice à l'époque :

Monteclair, après son voyage en Italie, reste dans l'Histoire pour avoir ramené en France la contrebasse qu'il introduit à l'Opéra, et Gillier, remarque du Tillet, "jouait très bien de la basse de violon". Le musicien d'orchestre de la Comédie française semble avoir été mieux reconnu que le compositeur.

________________________________

 

Date de dernière mise à jour : 25/11/2019