Lully/Isis

Isis, Quinault et Lully, IV, 1. (« Les Trembleurs »). LWV 54/51. Ref :  Iremus en ligne, le Blanc_2015-03-16 /page 149

https://www.nakala.fr/nakala/data/11280/988ddd3f


Paroles du choeur :

L'hiver qui nous tourmente/S'obstine à nous geler/Nous ne saurions parler/Qu'avec une voix tremblante/La neige et les glaçons/Nous donnent de mortels frissons/ Les frimats se répandent sur nos corps languissants; /Le froid transit nos sens/Les plus durs rochers se fendent.

Il existe de multiples parodies, de tous niveaux, de cet air. Dans le  théâtre de foire -édition Genets,  Paris 1821-ici-même- on trouve une première occurence dans Arlequin roi de serendib  Acte I Scène III air 17 les trembleurs  
____________________________ 

  « La page la plus célèbre du IVe acte est le "choeur des trembleurs", immense trémolo vocal et instrumental qui inspirera Purcell dans  sa célèbre "Scène du froid" du Roi Arthur ;  le choeur demeurera célèbre jusqu'au XIXe siècle » ¹
¹ Piotr Kaminsky, Lully, Rameau et l'opéra baroque français, © Arthème fayard 2011, livre de poche, Références .

Une intéréssante transcription pour orgue de cet air, avec partition, sous ce lien :

http://jeanclaudeduvalorgue.free.fr/PARTITIONS/images%20et%20doc-PARTITIONS/Cold%20Song%20Purcell.pdf

 

 

Date de dernière mise à jour : 12/12/2019